Residencedessousbois
14 Février 2019 à 21h47 - 36

L'utilisation de la robotique dans les EHPAD pose question

Les EHPAD se modernisent et introduisent de nouvelles technologies telles que l’entrée en scène des robots humanoïdes. Ceci en réponse au manque de personnel de soin engendrant la baisse de la qualité de la prise en charge dans ces résidences pour seniors en perte d’autonomie. L’introduction de ces robots dans ces établissements soulève une certaine polémique.

Le manque de personnel : causes et effets

Le personnel soignant n’a plus désormais que peu de temps à consacrer à un résident senior. Les infirmiers et les aides-soignants sont tous les jours contraints de prendre en charge 8 patients, parfois plus au lieu de 5 en moyenne. Ce, en raison de l’insuffisance d’effectif évoqué plus haut. Seuls les soins sont prioritaires : aides à l’habillement et à l’alimentation, distribution de médicaments. S’asseoir quelques instants auprès du patient, lui tenir la main, passer de simples moments de partage relève désormais d’une autre époque. Le stress et le manque de motivation du personnel des EHPAD inquiètent les résidents, ces derniers hésitant le plus souvent à communiquer.

C’est le salaire bas ainsi que les conditions peu valorisantes dans ces établissements qui ont provoqué le désintéressement du personnel soignant à intégrer les EHPAD. De plus, les longues plages horaires d’un infirmier impactent sur leur productivité et leur motivation.

Un investissement lourd mais acceptable

Le coût moyen d’un robot androïde est de 15 000 euros ; il s’agit néanmoins d’un investissement intéressant afin de pallier ce manque d’effectifs. Les robots apportent des programmes de divertissement aux seniors, le but étant d’atténuer leur sentiment de solitude. Ils donnent des cours de chant et de danse, interviennent pour des exercices légers de remise en forme. Ce sont des petits humanoïdes qui cependant ne sont pas totalement autonomes. Ils sont programmés à partir d’une application androïde comme tout robot et sont accueillis avec un certain succès auprès de la plupart des résidents qui trouvent le concept divertissant, distrayant.

Des opinions divisées

Toujours est-il que pour bon nombre d’observateurs, les robots demeureront des machines et par conséquent, ne remplaceront jamais la chaleur et les qualités humaines d’un soignant. Les opinions sont donc divisées, certains demeurant assez sceptiques et frileux quant à l’introduction de la robotisation dans les établissements pour seniors.

Il y a risque d’infantilisation également, selon certains spécialistes en psychologie, ces robots pouvant être pris pour des jouets. Les seniors fragilisés peuvent au fil du temps y nourrir des liens affectifs, alors que ces machines demeureront incapables de leur redonner une quelconque affection en retour.

D’autres résidents sont en revanche peu enclins à inclure ces robots dans leur quotidien. La solution serait donc de savoir créer l’équilibre entre prise en charge classique par les soignants et robotisation des services.

En ce qui concerne particulièrement les EHPAD en France, un recrutement massif du personnel de soin dans les EHPAD est lancé. Ce sont surtout les infirmiers de nuit qui sont les plus sollicités. L’État a également accordé un budget supplémentaire dans l’achat de nouveaux matériels afin d’optimiser la qualité de l’ensemble des services. L’introduction des robots humanoïdes a déjà été initié dans quelques EHPAD.

Notons que les technologies nouvelles continuent de révolutionner ces établissements seniors, par exemple la mise en place du système de suivi à distance dans des prestations de maintien à domicile. De plus en plus de résidents souhaitent continuer à vivre chez eux et en même temps profiter des soins des résidences médicalisées.

Ces EHPAD sont également d’excellents produits de placement dans la location meublée. Les particuliers peuvent acheter des chambres d’EHPAD donnant lieu à un rendement de 4% par an. Ce sont toutefois les gestionnaires qui se chargent de leur exploitation : en savoir plus sur ehpad.com.

Exprimez-vous !

Soins seniors

  1. 20 Sept. 2018Des fauteuils conçus pour se relaxer222